Aujourd'hui, les quatres ministres de l’énergie se sont réunis pour relancer le processus visant à l’élaboration d’un pacte énergétique. A leur arrivée, les ministres ont été invité par les ONGs environnementales IEW, BBL, WWF et Greenpeace à collaborer pour assembler les pièce d’un puzzle énergétique .

 

Plus de renouvelable égal moins de subsides

Le parc nucléaire en Belgique et en France n’est plus fiable comme l’ont montré les fermetures incessantes des réacteurs ces dernières années. Garantir un approvisionnement électrique fiable et sûr passe par une sortie du nucléaire au plus tôt et en tout cas d’ici à 2025. La bonne nouvelle est que nous sommes prêts à fermer les centrales tout en atteignant nos objectifs climatiques. “Dans notre scénario “our energy future”, en 2030, la Belgique couvre 58% de sa consommation électrique avec des renouvelables. Et le prix des renouvelables a tellement baissé que ce scénario coûte 2 milliards € de subsides en moins qu’un scénario de référence ” précise Arnaud Collignon, chargé de mission chez IEW.

L’éolien est déjà moins cher que le gaz ou que des nouvelles centrales nucléaire dans notre pays. Dans certains pays émergents, l’électricité photovoltaïque est moitié prix par rapport à celle produite à base de charbon. Dès 2020, le PV sera aussi le moyen de production le moins cher chez nous. C’est ce qui explique que dans le monde, l’année passée, on a plus investi dans le vent et le solaire que dans toutes autres sources de production électrique. Dans un tel contexte, le choix que nos ministres de l’énergie doivent faire pour les années à venir est évident : Sortie du nucléaire, full efficacité énergétique et full renouvelable  !

 

Le temps de l’action est venu

Olivier Beys du WWF: “On veut encore croire que les entités fédérées vont arriver à travailler ensemble pour faire un vrai pacte énergétique. Sans ca on restera bloqué dans le nucléaire et surtout on loupera toutes les opportunités que représente un révolution renouvelable en terme de retombée économique.”  

C’est cette nécessaire collaboration que nous avons voulu mettre en scène aujourd’hui en invitant les ministres à assembler ensemble les pièces du puzzle énergétique. La balle est aujourd’hui dans leu camps!

Le scénario Our Energy Future est disponible ici.