Le parlement a approuvé aujourd’hui le mécanisme qui encadrera les soutiens éventuels à des capacités électriques alternatives après la sortie du nucléaire. Pour Arnaud Collignon de IEW : « Le cadre proposé ne devra pas forcément être mis en œuvre. Mais il était crucial que ce cadre soit voté aujourd’hui pour permettre une mise en œuvre éventuelle si nécessaire.”

Juliette Boulet de Greenpeace précise “La mise en œuvre éventuelle de ce cadre est encore à venir. Il est essentiel que le Parlement et le Gouvernement ne s’engagent pas à ce stade dans le soutien à des nouvelles centrales au gaz qui ne seront peut-être pas nécessaires. Ils doivent accorder la priorité aux technologies les plus novatrices mieux adaptée aux réalités d’un système électrique plus flexible et décentralisé, telles que la gestion de la demande, le stockage et la cogénération. »

Contact

Arnaud Collignon - Chargé de mission énergie chez IEW : 0477/700.456