Keywords: Déchets nucléaires, Énergie nucléaire
Niveau: Belgique
Publié: 10/2010
Auteur: Greenpeace
Bureau: Willy Weyns

Dans son projet de plan relatif aux déchets, l’ONDRAF préconise le stockage géologique des déchets hautement radioactifs et/ou « à vie longue » (déchets des catégories B et C) dans les couches d’argile. Ce rapport fait un état des lieux des recherches scientifiques relatives au stockage des déchets radioactifs dans les couches d’argile belges.

Ni les couches d’argile de Boom ni celles d’Ypres ne répondent aux critères dégagés par la Commission européenne en 1980 concernant le stockage souterrain des déchets nucléaires. Celle de Boom n’est ni assez étendue ni assez homogène ; elle présente des fissures actives et semble être trop perméable à l’eau. L’argile est en outre un mauvais conducteur pour la chaleur relâchée au cours de la désintégration nucléaire, ce qui ajoute aux incertitudes concernant l’intégrité de la couche. Quant à celle d’Ypres, malgré son étendue suffisante, elle présente les mêmes faiblesses que celles évoquées ci-dessus.

Il existe donc toujours une incertitude fondamentale quant au stockage des déchets hautement radioactifs et/ou des déchets « à longue vie » dans les couches d’argile, et en particulier en ce qui concerne la composition des déchets à stocker ainsi que l’interaction entre les matériaux de stockage et l’argile environnante.


Rapport (NL) > Link