Viewing entries in
Greenpeace

Mise à jour des sensitivités dans l'étude Energyville : Energy transition in Belgium : Choices and Costs

Mise à jour des sensitivités dans l'étude Energyville : Energy transition in Belgium : Choices and Costs

Keywords: Énergie nucléaire, Sécurité d'approvisionnement, Électricité, Plan à long terme
Niveau: Belgique
Publié: 02/2018
Auteur: IEW, BBL
Bureau: Energyville

Les organisations environnementales Bond Beter Leefmilieu (BBL), Greenpeace et Inter-Environnement Wallonie (IEW) ont demandé au centre de recherche EnergyVille de réaliser une mise à jour de l’étude énergétique qu’elle avait réalisée pour Febeliec en janvier 2017. Cette mise à jour a été réalisée dans le cadre du débat en cours sur le pacte énergétique.

Pour cette étude et sa mise à jour, EnergyVille a utilisé le système TIMES de modélisation technico-économique de l’énergie. TIMES calcule les scénarios les plus rentables qui sont techniquement réalisables en tenant compte de toutes les hypothèses.

Cette mise à jour permet d’intégrer la diminution rapide du prix des énergies renouvelables, ainsi que les dernières estimations du prix du gaz. EnergyVille a également laissé tourner le modèle jusqu’en 2040 afin de pouvoir comparer le coût d’une sortie du nucléaire en 2035 ou en 2025. Enfin, nous avons calculé la probabilité d’une indisponibilité d’un ou deux réacteurs nucléaires et l’impact de cette indisponibilité temporaire.

 

Rapport (EN) > Link
Résumé (FR) > Link
Résumé (NL) > Link

Cinq chantiers pour un avenir énergétique durable en Belgique et en Europe

Cinq chantiers pour un avenir énergétique durable en Belgique et en Europe

Keywords: Réseau électrique, Governance, Énergie renouvelable, Bio-énergie, EU2030, Energy Union
Niveau: Europe, Belgique
Publié: 05/2017
Auteur: WWF, Greenpeace, BBL, IEW
Bureau: -

Le 7 avril, la Belgique fut le 142ème État à ratifier l’accord historique de Paris pour le climat. Ce jour entrera dans les livres d’histoire comme un tournant dans la politique climatique et énergétique de notre pays. Il l’engage explicitement à déployer des efforts en vue de réduire, avec les autres pays engagés, le réchauffement climatique à maximum +2°C, tout en s’efforçant de tendre vers +1,5°C. La conséquence implicite de cela est que nous devons nous tourner le plus rapidement possible vers un système énergétique basé à 100% sur les énergies renouvelables.

Les propositions de la Commission européenne (reprises dans le document « Une énergie propre pour tous les Européens ») en vue d’adapter le marché de l’énergie européen à la transition énergétique, arrivent donc à point nommé. Il n’y a plus une seconde à perdre. Nous devons mettre   tout en œuvre dès maintenant pour rendre notre politique énergétique « future proof ». Suite à la visite du Commissaire Šefčovič’ au Sénat le 4 mai 2017, nous avons listé 5 chantiers qui, selon les mouvements de défense de l’environnement, doivent absolument être lancés en Europe lors des 18 prochains mois.


Briefing (FR) > Link
Briefing (NL) > Link

 

La centrale de biomasse à Langerlo : données et alternatives

La centrale de biomasse à Langerlo : données et alternatives

Keywords: Énergie renouvelable, Bio-énergie, Subsides
Niveau: Belgiqie
Publié: 02/2017
Auteur: Greenpeace, BBL
Bureau: Energyville

Ce rapport montre qu'il est possible de génerer assez d'énergie solaire et éolienne afin de remplacer la centrale de biomasse à Langerlo. En plus, nous réduisons ainsi plus d'un milliard de subsides. La suppression des subsides à Langerlo peut réduire le 'Turteltaks', et nous incite à miser de manière plus ambitieuse sur l'énergie de l'avenir. Cependant, une condition importante est de donner la priorité à plus d'investissements dans la chaleur verte et le transport électrique. 
 

Rapport (NL) > Link
Résumé (NL) > Link
 

Crucial Energy Choices in Belgium - An Investigation of the Options: Our Energy Future 2016

Crucial Energy Choices in Belgium - An Investigation of the Options: Our Energy Future 2016

Keywords: Énergie renouvelable, Électricité, Scénario, Subsides
Niveau: Belgique
Publié: 12/2016
Auteur: WWF, Greenpeace, BBL, IEW
Bureau: 3E

Comment concrétiser la sortie du nucléaire tout en réduisant les émissions de CO2 d'une manière abordable? Les organisations environnementales Greenpeace, Bond Beter Leefmilieu et le WWF ont uni leurs forces pour élaborer un scénario énergétique pour la Belgique.

Le bureau d'étude 3E a réalisé une étude détaillée du secteur électrique. L’étude démontre que la Belgique pourrait, d’ici 2030, produire 54% de son électricité à partir de sources renouvelables. La biomasse n'y joue qu'un rôle limité, pour tenir compte de l'offre disponible de biomasse durable en Europe et en Belgique. En choisissant un scénario électrique ambitieux en matière d’énergie renouvelable, la Belgique peut atteindre ses objectifs climatiques et économiser 2 milliards d’euros de subsides par rapport à un scénario business as usual.

Cette publication est un update en 2016 avec les chiffres les plus récentes, ainsi que des nouveaux scénarios pour la région Flamande et la région Wallonne. 


Rapport Federaal (EN) > Link
Rapport Regionaal (EN) > Link
Briefing (NL) > Link
Briefing (FR) > Link

 

Prosumer Rights: Options for an EU legal framework post-2020

Prosumer Rights: Options for an EU legal framework post-2020

Keywords: Prosumers, EU 2030
Niveau: Europe
Publié: 05/2016
Auteur: Greenpeace
Bureau: ClientEarth


La Commission européenne élabore des propositions législatives visant à ouvrir la voie à une Union européenne de l'énergie, avec des citoyens à la fois consommateur et producteurs (ou « prosumers ») qui s'approprieraient ainsi la transition énergétique, participant au marché et bénéficiant de la réduction des factures.

Grâce à leur participation active dans le marché de l'énergie, les citoyens peuvent aider l'UE à atteindre ses objectifs en matière de climat et d'énergie. Ils peuvent également aider à ce que le réseau électrique reste en équilibre, stimuler la croissance économique locale et l'innovation, et assurer le soutien local à la transition énergétique.

Ce rapport :

  • évalue la nécessité d'un cadre législatif permettant aux prosumers de jouer ces rôles ;
  • recommande une définition juridique du terme « prosumer » ;
  • identifie les moyens de soutenir la participation des consommateurs à revenu moyen et de ceux qui vivent dans des immeubles à logements multiples ;
  • identifie des mécanismes de surveillance des droits des prosumers.


Rapport (EN) > Link

 

The Great Water Grab: How the Coal Industry is Deepening the Global Water Crisis

The Great Water Grab: How the Coal Industry is Deepening the Global Water Crisis

Keywords: Combustibles fossiles
Niveau: International
Publié: 03/2016
Auteur: Greenpeace
Bureau: -


Les activités humaines épuisent les ressources en eau de notre planète à un rythme alarmant. Lors du Forum économique mondial 2015, la crise de l'eau a été identifiée comme un des plus grands risques auxquels le monde sera confronté au cours des 10 prochaines années en termes d'impact.

Malgré cela, les gouvernements ne parviennent pas à gérer l'eau de façon durable et permettent à l'industrie du charbon de puiser dans cette ressource précieuse sans une évaluation approfondie des conséquences. Le cycle de production de l'électricité à base de charbon a des répercussions énormes sur les réserves d'eau douce. Dans de nombreux pays, l'industrie du charbon est une des industries les plus consommatrices d'eau.

Les projets de croissance de la production électrique à base de charbon dans le monde pourraient mettre de nombreuses régions dans un état de stress hydrique sévère.

Rapport (EN) > Link

Global Solar Thermal Electricity Outlook 2016

Global Solar Thermal Electricity Outlook 2016

Keywords: Énergie solaire, Énergie renouvelable
Niveau: International
Publié: 02/2016
Auteur: Greenpeace, European Solar Thermal Electricity Association, SolarPACES
Bureau: -


Le Global Solar Outlook 2016 est une déclinaison de l'Energy [R]évolution 2015, le scénario développé par Greenpeace. Il analyse différents scénarios pour le développement de cette technologie et montre ses potentialités qui vont bien au-delà de ce qui est retenu dans le scénario Greenpeace.

À l'échelle mondiale, en 2030, le solaire pourrait employer jusque 2,7 millions de personnes et fournir jusqu'à 12 % de l'électricité mondiale d'ici 2050.

Ceci est une vision inspirante, non seulement pour nos dirigeants politiques, mais aussi pour des millions de citoyens à travers le monde : la technologie solaire peut contribuer à stimuler les économies locales, à fournir un approvisionnement en énergie fiable et à réduire les émissions de CO2 d'une manière importante, pour espérer ainsi limiter l'augmentation de la température mondiale à 1,5 ° C.

Rapport (EN) > Link
Samenvatting (EN) > Link

Les limites de la biomasse en Belgique. Le non-sens économique et environnemental des nouvelles grandes centrales à biomasse en Flandre et en Wallonie

Les limites de la biomasse en Belgique. Le non-sens économique et environnemental des nouvelles grandes centrales à biomasse en Flandre et en Wallonie

Keywords: Énergie renouvelable, Bio-énergie, Subsides
Niveau: Belgique
Publié: 12/2015
Auteur: WWF, Greenpeace, BBL, IEW
Bureau: 3E

L'utilisation de biomasse à grande échelle pour la production de l'électricité n'a aucun sens, tant au niveau économique qu'au niveau environnemental. La Belgique devra importer des grandes quantités de biomassa dont la durabilité ne peut pas être garantie. Cette importation a des mauvais effets sur la biodiversité et mène à une augmentation des émissions de CO2. 

Ces centrales de biomasse à grande échelle sont également une mauvaise idée du point de vue économique. Cet étude par 3E pour le mouvement environnemental montre que le choix pour la biomassa coûtera près de 2 millard d'euro aux consommateurs en plus comparé avec un scénario qui se focalise sur l'énergie solaire et les éoliennes. 


Rapport (EN) > Link
Briefing (NL) > Link
Briefing (FR) > Link

9 mythes sur la transition énergétique allemande réfutés

9 mythes sur la transition énergétique allemande réfutés

Keywords: Énergie renouvelable, Combustibles fossiles, Émissions, Subsides, Allemagne, Énergie nucléaire, Mythes
Niveau: Belgique, Europe
Publié: 11/2015
Auteur: WWF, Greenpeace, BBL
Bureau: -

Le Gouvernement allemand a lancé son Energiewende en 2011. Principalement, il a décidé de :

  • Fermer tous ses réacteurs nucléaires dès 2022
  • Réduire ses émissions de CO2 globales de 40% en 2020 et de 80-95% en 2050
  • S’engager sur la voie de l’efficacité énergétique et des renouvelables

Est-ce que les allemands vont être capables de réduire leurs émissions de CO2 tout en sortant du nucléaire ? A quel prix ? Est-il possible d’intégrer une part si importante d’énergie renouvelable dans le réseau électrique tout en assurant sa sécurité d’approvisionnement ? Quel est le rôle du citoyen allemand dans cette transition ? Quel est son impact économique ?

On a pu lire toutes sortes de réponses à ces questions. Dans ce briefing, nous nous concentrons sur quelques-unes des histoires les plus souvent entendues à propos de l’Energiewende. Nous en profitons pour en retirer une série de recommandations à destination des politiques belges.


Brochure (NL) > Link
Brochure (FR) > Link

 

The Energy [R]evolution 2015

The Energy [R]evolution 2015

Keywords: Énergie renouvelable, Énergie nucléaire
Niveau: International
Publié: 11/2015
Auteur: Greenpeace, Global Wind Energy Council, SolarPowerEurope
Bureau:


Pour rester sous le seuil des 2°C, les émissions de carbone ne doivent désormais pas dépasser les 1000 gigatonnes, selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Mais si le volume de consommation actuel est maintenu, notre « budget carbone » sera entièrement épuisé d’ici 2040.

L’approvisionnement énergétique connaît actuellement une évolution dynamique – mais cette évolution doit être accélérée. Ce scénario [R]évolution énergétique propose une feuille de route pour une transition vers des sources d’énergie 100 % renouvelables, permettant ainsi de mettre fin aux émissions de CO2, d’éliminer progressivement l’énergie nucléaire, et de rendre inutile toute nouvelle exploitation pétrolière en Arctique et dans les eaux profondes, telle que celle qui a lieu au large du Brésil.

Ce scénario montre également qu’une telle transformation augmente la création d’emplois dans le secteur énergétique. Une réalité que nous documentons en France avec nos enquêtes et reportages sur les projets d’énergie renouvelable déjà en place dans les territoires.

Rapport (EN) > Link
Samenvatting (EN) > Link
Key Messages (EN) > Link

 

Effective Governance for the EU 2030 Renewable Energy Target

Effective Governance for the EU 2030 Renewable Energy Target

Keywords: Énergie renouvelable, EU 2030, Governance
Niveau: Europe
Publié: 06/2015
Auteur: WWF, Greenpeace, CAN-Europe
Bureau: -


Ce briefing présente notre vision sur la nécessité d’adopter un cadre de gouvernance européen fort et fiable en matière d’énergie renouvelable pour 2030 et formule des recommandations.
L’UE s’est engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 80 à 95% d’ici 2050 par rapport à 1990.

Pour atteindre cet objectif, les énergies renouvelables, qui représentent déjà 15% de la production européenne, devront jouer un rôle prédominant dans le système énergétique européen. Les investissements dans les énergies renouvelables permettent non seulement de réduire les émissions ce CO2 mais aussi d’améliorer la sécurité d’approvisionnement de l’Europe, de réduire la facture des importations d’énergie et de booster la création d’emploi.

Pour assurer un développement continu des énergies renouvelables, l’UE doit maintenir un cadre de gouvernance fort pour l’après-2020 qui sécurisera les investissements actuels et futurs. Ce cadre doit être conçu pour atteindre et dépasser l’objectif renouvelable 2030. Il doit aussi contribuer à atteindre l’objectif climatique à long terme, notamment en levant les barrières au développement des renouvelables en Europe.


Briefing (EN) > Link

 

Toxic coal - counting the cost of weak EU air pollution limits

Toxic coal - counting the cost of weak EU air pollution limits

Keywords: Combustibles fossiles, Santé, Émissions
Niveau: Europe
Publié: 05/2015
Auteur: Greenpeace, European Environmental Bureau
Bureau: -


Les projets de normes de pollution de l'air de l'UE pour les centrales électriques au charbon sont trop faibles. Le rapport estime que 71.000 décès dus à des accidents vasculaires cérébraux, des maladies cardiaques, des cancers du poumon et d'autres maladies associées à la pollution de l'air pourraient être évitées. La pollution due au charbon entraînerait également des centaines de milliers de cas supplémentaires de maladies cardiaques et respiratoires, comme la bronchite chronique et l'asthme touchant particulièrement les enfants.

Sur base des données officielles disponibles, le rapport compare les différentes pistes. Ces décès supplémentaires et les maladies - et les coûts qui en résultent estimés à 52 milliards d'euros - pourraient être évités si l'UE se fixait pour mandat d'établir des normes en ligne avec les meilleures techniques disponibles.

Rapport (EN) > Link

 

Pitfalls and potentials - The role of bioenergy in the EU climate and energy policy post 2020: NGO recommendations

Pitfalls and potentials - The role of bioenergy in the EU climate and energy policy post 2020: NGO recommendations

Keywords: Énergie renouvelable, EU 2030, Bio-énergie
Niveau: Europe
Publié: 04/2015
Auteur: WWF, Greenpeace, EEB, CAN-Europe, EEB, Fern, Birdlife International, Oxfam, Transport & Environment, Wetlands International, Actionaid
Bureau: -

Les Gouvernements européens font de plus en plus appel à la biomasse pour atteindre leurs objectifs renouvelables. Cette source d’énergie représentait 62% des énergies renouvelables au niveau européen en 2012. Pourtant, de nombreux rapports montre l’impact limité voir nul que certaines biomasses peuvent avoir en terme de réduction de gaz à effet de serre. D’autres impacts socio-économiques sont aussi préoccupants.

Bien sûr, il existe une biomasse véritablement durable qui a un rôle déterminant à jouer dans le transition vers un système énergétique reposant sur les renouvelables. Mais sa quantité est strictement limitée. Il faut éviter que l’utilisation de biomasse n’ait un impact néfaste notamment en termes d’émissions de CO2, mais aussi sur la biodiversité ou sur les autres productions liées au sol comme l’alimentation. Il est donc crucial que l’Union européenne fixe une cadre pour les bio-énergies dans son nouveau paquet climat-énergie 2030. Elle doit notamment :

  • Se fixer une limite d’utilisation de la biomasse à des fins énergétiques à ne pas dépasser reposant sur une estimation de la quantité de biomasse durable disponible.
  • Assurer que la biomasse utilisée l’est de la manière la plus efficace possible. Cela passe notamment par le respect du principe de la cascade des usages. (Qui veut que la biomasse soit notamment en priorité utilisée en alimentation plutôt qu’en énergie)
  • Inclure une estimation correcte des réductions d’émissions entrainées par l’utilisation des différentes biomasses.
  • Introduire des critères de soutenabilité strictes pour les biomasses.


Briefing (EN) > Link

 

Crucial Energy Choices in Belgium - An Investigation of the Options: Our Energy Future. Briefing. Mis à jour

Crucial Energy Choices in Belgium - An Investigation of the Options: Our Energy Future. Briefing. Mis à jour

Keywords: Énergie renouvelable, Électricité, Scénario, Subsides
Niveau: Belgique
Publié: 01/2015
Auteur: WWF, Greenpeace, BBL
Bureau: 3E

Comment concrétiser la sortie du nucléaire tout en réduisant les émissions de CO2 d'une manière abordable? Les organisations environnementales Greenpeace, Bond Beter Leefmilieu et le WWF ont uni leurs forces pour élaborer un scénario énergétique pour la Belgique.

Le bureau d'étude 3E a réalisé une étude détaillée du secteur électrique. L’étude démontre que la Belgique pourrait, d’ici 2030, produire 54% de son électricité à partir de sources renouvelables. La biomasse n'y joue qu'un rôle limité, pour tenir compte de l'offre disponible de biomasse durable en Europe et en Belgique. En choisissant un scénario électrique ambitieux en matière d’énergie renouvelable, la Belgique peut atteindre ses objectifs climatiques et économiser 2 milliards d’euros de subsides par rapport à un scénario business as usual.

Ce document est un update de la version en 2014.


Briefing (NL) > Link
Briefing (FR) > Link

 

Insuffisance des plans d'urgence nucléaire belges : les leçons de la catastrophe de Fukushima n'ont pas été tirées

Insuffisance des plans d'urgence nucléaire belges : les leçons de la catastrophe de Fukushima n'ont pas été tirées

Keywords: Énergie nucléaire
Niveau: Belgique
Publié: 01/2015
Auteur: Greenpeace
Bureau: Acro

Tant lors de la catastrophe nucléaire de Chernobyl que celle de Fukushima, plus de 100 000 personnes ont dû être évacuées et ce, jusqu’à 50 km de la centrale. Les conséquences sociales, économiques et politiques ont été considérables pour les deux pays, et il en sera encore de même pendant plusieurs décennies. Pourtant, si l’on se base sur les recherches concernant les préparations à l’évacuation et l’évacuation même après la catastrophe nucléaire de Fukushima, on observe que les autorités japonaises n’ont pas tiré les leçons de la catastrophe de Chernobyl.

Il est essentiel de ne pas sous-estimer l’importance d’une planification des interventions d’urgence, qui devrait en outre couvrir tous les scénarios possibles. Nous ne devrions pas non plus négliger les leçons d’une catastrophe complexe telle que celle de Fukushima – et les conséquences d’un mauvais plan d’urgence. La Belgique est-elle bien préparée à faire face à une catastrophe nucléaire de grande ampleur sur son propre territoire mais aussi sur celui de ses voisins ? Nos plans d’urgence prennent-ils bien en compte tous les scénarios possibles, y compris les situations les plus complexes – et sont-ils vraiment réalistes ?


Rapport (NL) > Link
Rapport (FR) > Link

 

Impact économique d'un désastre nucléaire à Doel

Impact économique d'un désastre nucléaire à Doel

Keywords: Énergie nucléaire
Niveau: Belgique
Publié: 12/2014
Auteur: Greenpeace
Bureau: Smart Matters

Depuis Fukushima, il apparaît évident que l’énergie nucléaire n’est pas infaillible. Partant de ce constat, les autorités et la société belges devraient envisager l’impensable et agir en conséquence. Ce rapport présente pour la première fois une simulation de ce que pourraient être les préjudices écologiques et économiques en cas de catastrophe nucléaire à Doel. Un tel désastre affecterait quelque neuf millions d'habitants dans un rayon de 75 km, à savoir la région la plus densément peuplée d'Europe.

Sur base des résultats de ce rapport, nous avons conclu qu’un désastre nucléaire à grande échelle (tel que Fukushima) à Doel coûterait entre 740 et 1 400 billions d’euros. Le site de Doel se situe au cœur économique de la Flandre et de la Belgique et jouxte la plus grande concentration d’entreprises pétrochimiques ainsi que le second plus grand port à conteneurs d’Europe. En outre, un désastre à Doel signifierait la perte d’un quart de la capacité de production d’électricité.

Ces coûts représentent plus de 200 % du PIB de la Belgique et impliqueraient la faillite virtuelle du pays. Le site de Doel est par conséquent le plus vulnérable d’Europe.


Rapport (NL) > Link
Rapport (FR) > Link

 

Tied down. Why Europe’s energy giants want to keep us hooked on imported fossil fuels

Tied down. Why Europe’s energy giants want to keep us hooked on imported fossil fuels

Keywords: Combustibles fossiles, Changement climatique, Lobby, Énergie renouvelable
Niveau: Europe
Publié: 10/2014
Auteur: Greenpeace
Bureau: -


La crise en Ukraine met en évidence la dépendance de l'Europe sur les importations de combustibles fossiles, en particulier du gaz en provenance de Russie. Chaque année, l'UE dépense plus de 400 milliards € pour l'achat de plus de la moitié de son énergie (53 %) de l'étranger.

Ce rapport révèle qu'un tiers des recettes des huit plus grandes compagnies d'électricité de l'UE provient des importations de gaz et de charbon hors de l'Espace économique européen (EEE). Leur business model repose donc fortement sur le maintien de la dépendance de l'Europe.

Ces grandes compagnies d'électricité exercent une pression sur les politiciens de l'UE pour affaiblir les engagements futurs en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de stimuler les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique. Des objectifs contraignants ambitieux dans ces trois domaines aideraient pourtant l'Europe à relever le défi des changements climatiques, tout en réduisant sa dépendance aux combustibles importés.

Rapport (EN) > Link

Global Wind Energy Outlook 2014

Global Wind Energy Outlook 2014

Keywords: Éoliennes
Niveau: International
Publié: 10/2014
Auteur: Greenpeace, Global Wind Energy Council, Solar Power Europe
Bureau: -


L'énergie éolienne est maintenant établie comme une des meilleures options pour produire de l'électricité. Les développements récents du secteur sont remarquables. Aujourd'hui, l'énergie éolienne est l'option la moins coûteuse dans beaucoup de marchés et les prix continuent de baisser. Plus de 90 pays sont aujourd'hui dotés de capacités éoliennes totalisant une capacité installée de 318 GW à la fin de 2013, et fournissant environ 3 % de l'offre mondiale d'électricité en 2014.

Mais quelles sont les perspectives mondiales pour l'énergie éolienne ? A quoi ressemblera ce secteur en 2020, 2030 et au-delà ? Nous ne connaissons pas l'avenir, mais une série de facteurs permettent de prévoir ce qu'il sera à cette échéance.

Rapport (EN) > Link

Crucial Energy Choices in Belgium - An Investigation of the Options: Our Energy Future

Crucial Energy Choices in Belgium - An Investigation of the Options: Our Energy Future

Keywords: Énergie renouvelable, Électricité, Scénario, Subsides
Niveau: Belgique
Publié: 06/2014
Auteur: WWF, Greenpeace, BBL
Bureau: 3E

Comment concrétiser la sortie du nucléaire tout en réduisant les émissions de CO2 d'une manière abordable? Les organisations environnementales Greenpeace, Bond Beter Leefmilieu et le WWF ont uni leurs forces pour élaborer un scénario énergétique pour la Belgique.

Le bureau d'étude 3E a réalisé une étude détaillée du secteur électrique. L’étude démontre que la Belgique pourrait, d’ici 2030, produire 54% de son électricité à partir de sources renouvelables. La biomasse n'y joue qu'un rôle limité, pour tenir compte de l'offre disponible de biomasse durable en Europe et en Belgique. En choisissant un scénario électrique ambitieux en matière d’énergie renouvelable, la Belgique peut atteindre ses objectifs climatiques et économiser 2 milliards d’euros de subsides par rapport à un scénario business as usual.


Rapport (EN) > Link
Briefing (NL) > Link

 

powE[R] 2030. A European grid for 3/4 renewable electricity by 2030

powE[R] 2030. A European grid for 3/4 renewable electricity by 2030

Keywords: Énergie renouvelable, Réseau électrique, Sécurité d’approvisionnement
Niveau: Europe
Publié: 03/2014
Auteur: Greenpeace
Bureau: Energynautics GmbH


Le système énergétique européen est à la croisée des chemins. Il a été construit et conçu en fonction de grandes centrales électriques polluantes nucléaire ou au charbon. Or le défi climatique et la menace que représente le nucléaire nous oblige aujourd'hui à les fermer et à développer l'alternative renouvelable.

Mais un système énergétique fondé sur les énergies renouvelables nécessite un système électrique différent, flexible et décentralisé. L'Europe doit faire un choix entre ces deux alternatives ou les coûts d'investissements ne feront qu'augmenter.

Ce rapport de Greenpeace, basé sur la modélisation du Centre de recherche Energynautics, illustre l'ampleur de cette opposition à travers l'Europe. Il démontre qu'outre ses avantages environnementaux, l'option renouvelable est aussi la plus intéressante économiquement.

Rapport (EN) > Link